Carte d’identité

  • Région : Bretagne
  • Département : Morbihan
  • Intercommunalité : Golfe du Morbihan – Vannes Agglomération
  • Code postal : 56890
  • Démographie en 2018 : 11 677 habitants
  • Gentilé : les Avéens et Avéennes
  • Superficie : 26 km²
  • Jumelée avec Altenwalde (banlieue de Cuxhaven) en Allemagne.

Saint-Avé en quelques mots

Ville verte au patrimoine exceptionnel, Saint-Avé dispose d’un environnement privilégié avec ses bois, ses 60 km de chemins de randonnées …

Ville dynamique, elle bénéficie d’une vie associative riche (plus de 100 associations) et d’une vie économique en développement (450 entreprises).

Ville  multi-services, de nombreux équipements sont mis à la disposition de ses habitants, les Avéens  : trois groupes scolaires, un collège privé, plusieurs salles de sports et terrains de tennis, l’accueil de loisirs L’Albatros, la maison des jeunes, la médiathèque Germaine Tillion, le centre culturel « Le Dôme », l’École Municipale de Musique, l’Ehpad – Résidence du Parc, un domicile partagé, la maison de l’enfance.

Ville culturelle, Saint-Avé propose, avec la saison culturelle du Dôme et les Jeudis de l’été, de découvrir des musiques de tous horizons.

La petite histoire de Saint-Avé

Les premières traces de la présence de l’homme sur le territoire de la commune de Saint-Avé remontent à l’époque néolithique (environ -5000 à -2000).

L’occupation Romaine eut un impact sur l’habitat : une villa, dont les traces ont aujourd’hui disparu, fut découverte à Tréalvé (1857), des morceaux de tegulae (tuiles) à Saint-Michel ainsi que plusieurs pièces de monnaies. Le Moyen-âge est marqué par une grande ferveur chrétienne. On y recense en effet quatre calvaires et une quinzaine de croix, la plupart datant du 13ème et 14ème siècle, et deux chapelles : Notre-Dame du Loc (1472-1494) et Saint-Michel à Berval (1524).

Saint-Avé fut le siège d’une vingtaine d’anciennes seigneuries : Beauregard, construite au 15ème siècle, Coëtdigo (1608), Kerbotin (1427), Kerozer (14ème siècle), Lescran, Plaisance, Rulliac (1426). L’activité agricole est alors intensive et de nombreux moulins et minoteries jalonnent la campagne.

En 1790, Saint-Avé fut érigée en commune et même chef-lieu de canton du district de Vannes jusqu’en 1801. En 1886, l’apparition de l’hospice de Lesvellec augmente la population communale de quelques 160 âmes, les familles d’employés de l’hôpital s’y installant.

L’activité industrielle s’intensifie avec la création en 1860 de la Briqueterie Gohaud, qui sera en activité jusqu’en 1956.

Partager cette page sur :