Vie locale

Publié le vendredi 20 mars 2020

Interdiction de la tenue du marché bio et du marché dominical

Suite aux nouvelles directives gouvernementales relatives au Covid-19, la Ville de Saint-Avé interdit la tenue des marchés bio et dominical à compter du mardi 24 mars, et ce, jusque nouvel ordre.

Pourquoi la Ville de Saint-Avé ne demande pas de dérogation pour maintenir ses marchés ?

Le Gouvernement a annoncé, lundi 23 mars, la fermeture des marchés alimentaires à ciel ouvert en France. Pour maintenir un marché local, le maire peut néanmoins en faire la demande auprès du préfet, lorsque le marché est « le seul moyen d’approvisionnement en produits frais. »

La Ville de Saint-Avé est dotée en commerces : boulangeries, boucheries, charcuteries, moyennes et grandes surfaces alimentaires… Ainsi, les élus de Saint-Avé ont décidé de ne pas demander de dérogation. Mardi 24 mars, Anne Gallo, maire, a pris un arrêté interdisant la tenue des marchés jusqu’à la fin des mesures de confinement.

« Notre priorité absolue est la protection de la population »

Notre priorité absolue est la protection de la population. Il faut que les citoyens prennent la pleine mesure de la gravité de la situation. Le pic épidémique n’est pas atteint, le nombre de décès croit, et pas seulement chez les personnes âgées. Pour éviter tout risque de contamination, il faut limiter les déplacements et rester chez soi autant que possible. C’est pourquoi, je ne demanderai pas de dérogation pour la tenue des marchés.

Anne Gallo, maire de Saint-Avé.

Seule une application stricte des mesures de confinement permettra d’en écourter sa durée.

Une liste de producteurs et commerçants sur le site de la Ville

Soucieuse d’aider les producteurs et commerçants locaux du secteur alimentaire à maintenir leur activité et permettre aux citoyens de consommer local et frais, la municipalité recense actuellement les services proposés en livraison à domicile ou en drive. Une liste sera mise en ligne sur le site de la Ville dans les prochains jours.
Par ailleurs, le réseau local de bénévoles, l’Humain au coeur de Saint-Avé se propose d’organiser et d’assurer la livraison des produits des producteurs locaux auprès des Avéens dans l’impossibilité de se déplacer.
A plus large échelle, la Région Bretagne prévoit de créer une plateforme d’échanges pour mettre en relation les producteurs et commerçants du territoire qui proposent la livraison à domicile de leurs produits. Acteurs majeurs de la transition alimentaire, il est essentiel qu’ils puissent être entendus et soutenus dans le cadre de la gestion de la crise sanitaire.

Télécharger le communiqué en date du 30 mars 2020

 

Pratique
Le site internet, d’initiative citoyenne, Mangeons local recense de nombreux producteurs locaux bretons
Le site internet de la Région Bretagne

Partager cette page sur :