Vie municipale

Publié le vendredi 19 février 2021

Une politique ambitieuse et responsable

Un projet décliné en cinq axes

La Ville doit construire son budget dans un contexte particulièrement incertain, lié à la crise sanitaire en cours mais aussi à la crise économique et sociale qui en découle. Face à ces incertitudes, la politique financière de la municipalité s’inscrit plus que jamais dans le cadre des engagements solidaires et durables pris en début de mandat, par l’équipe élue en 2020, et dont le projet se décline en 5 axes :

  • L’humain au cœur des transitions écologiques, énergétiques et d’une économie durable

Dans la poursuite de l’Agenda 21 local, les élus souhaitent impulser une démarche Agenda 2030 basée sur les objectifs de développement durable. Il s’agira d’approfondir et de créer une dynamique avec des acteurs du territoire (institutions, entreprises, associations…) sur des thématiques fortes comme les déplacements, les déchets, l’énergie, la biodiversité…

Les projets phares : la production et la distribution d’énergies renouvelables ; le plan de réduction des déchets (au restaurant scolaire, à l’Ehpad) ; l’achat d’énergie 100% renouvelable ; la rénovation thermique des bâtiments ; l’installation d’un maraîcher bio ; l’expérimentation de l’éco-pâturage ; la dynamisation dumarché bio ; le développement de la consommation de produits bios ou issus de circuits courts au restaurant scolaire avec un objectif progressif de 60% ; le développement du tourisme vert.

 

  • L’humain au cœur d’une ville bien aménagée, d’un cadre de vie agréable et sain, en toute sécurité
Eclairage public, quartier de Beau Soleil

(c) Michel Jamoneau

Il existe une forte dynamique démographique sur le territoire de l’agglomération. La ville poursuit son développement avec un urbanisme respectueux de l’environnement, avec une politique économe et efficace de la gestion de son espace et des ressources.

Les projets phares : la réalisation d’un quartier cœur de ville pour 2035 avec des petits collectifs à taille humaine, des commerces de proximité, des espaces publics végétalisés permettant une offre de logement diversifiée et accessible à tou.te.s ; la finalisation de la dernière tranche du quartier de Beausoleil ; le renforcement des modes de déplacement doux et de la ville à 30 ; la mise en place d’une gestion durable du bois de Kerozer ; le développement de la nature en ville avec la végétalisation de la place du Loc.

 

  • L’humain au cœur d’un service de qualité
Complexe sportif de Lesvellec

Complexe sportif de Lesvellec

La commune souhaite offrir à tou.te.s les Avéen.ne.s la possibilité de s’épanouir, se cultiver, s’instruire, se divertir, se dépenser.

Les projets phares : la création d’un complexe sportif moderne à Kerozer ; l’accompagnement de projets de maisons médicales pour accueillir de nouveaux dentistes et médecins ; la réflexion autour de la création d’un nouvel Ehpad et du développement du maintien à domicile des personnes dépendantes ; l’accompagnement numérique des citoyens avec le déploiement de la fibre, la facilitation de l’accès internet dans les espaces publics, et l’expérimentation de dispositifs innovants dans le cadre du dispositif « smart city ».

 

  • L’humain au cœur de l’engagement pour la commune

L’objectif est d’encourager une appropriation citoyenne des politiques publiques et apporter des réponses et des idées répondant aux besoins des habitant.e.s.

Cet objectif se déclinera autour des actions suivantes : la création d’un budget participatif à hauteur de 50  000 € ; la création de comités consultatifs, de réunions publiques sur différents thèmes permettant de co-construire la politique municipale ; la création d’un conseil des jeunes et d’un comité des aînés ; l’entraide entre les générations, l’égalité hommes-femmes, l’intégration des différentes communautés dans la vie municipale.

  • Une politique ambitieuse mais responsable

Cette politique et ces mesures nécessiteront sur la durée du mandat, des investissements conséquents. Les choix proposés le sont de façon responsable et permettront de conserver le dynamisme et d’accompagner le développement de la commune, tout en maintenant un endettement raisonnable par habitant, et des taux d’imposition maîtrisés. Les différentes pistes de subventions, de mécénats, de financements participatifs seront systématiquement explorées, ainsi que la recherche de mutualisation avec d’autres communes ou l’Agglomération.

Stabilité des dépenses, taux d’imposition et tarifs municipaux inchangés

Le montant prévisionnel des dépenses de fonctionnement s’élève à 9,2 millions d’euros, tandis que les recettes de fonctionnement devraient s’établir autour de 11,5 millions d’euros .

Les charges principales, notamment les charges de personnel restent stables (5, 7 millions d’euros). La subvention de fonctionnement au Centre Communal d’Action Sociale est évaluée à 400 000 € en 2021. Elle permet de financer l’action sociale de la Ville et les activités de la petite enfance. Les recettes de fonctionnement comprennent les produits des services, les impôts et taxes (qui représentent 2/3 des recettes), les dotations et subventions et l’autofinancement. A noter que les projections budgétaires 2021 sont basées sur la stabilité des tarifs municipaux par rapport à 2020.

Des investissements pour la qualité de vie des Avéen.ne.s

Les dépenses prévisionnelles d’investissement s’élèvent à 4,5 millions d’euros.

Les opérations majeures en 2021 concernent notamment la maitrise d’œuvre du pôle sportif de Kerozer (630 000 € en 2021) (+ lien vers l’article) ;  la création du club house de Lesvellec (385 000 €) ; la deuxième tranche de travaux pour sécuriser la rue Jacques Brel (515 000 €) ; la poursuite des aménagements (voiries, réseaux et espaces verts) du secteur de Kerozer (Moulin Vert, gendarmerie) (160 000 €) ; ainsi que plusieurs études : un diagnostic environnemental approfondi sur le site de l’ancienne décharge de Beausoleil afin de définir les mesures à prendre, une analyse des besoins avant d’engager la construction d’un nouvel Ehpad en remplacement de la résidence du Parc et un diagnostic énergétique des bâtiments communaux.

 

Une dette faible

Au 1er janvier 2021, la dette est à un niveau faible, avec un encours de 2 146 000 €, soit 177 € par habitant.  A titre de comparaison, la moyenne par habitant pour les communes de même strate en Bretagne s’élevait à 829 € en 2019. Un recours à l’emprunt pourra être sereinement envisagé à moyen terme pour permettre le financement des projets du mandat.

 

30 millions d’euros d’investissement programmés entre 2021 et 2026

Les dépenses d’équipement s’inscrivent dans une programmation pluriannuelle des investissements, outil permettant d’évaluer et de planifier les investissements sur les années à venir.

Cette programmation pluriannuelle, en cours de révision en 2021, prévoit un volume global d’investissement d’environ 30 millions d’euros, entre 2021 et 2026. Elle intègre les projets structurants tels que la construction des nouveaux équipements sportifs à Kerozer, les réaménagements de voiries, les dépenses relatives aux mises aux normes réglementaires ainsi que les dépenses récurrentes d’entretien et de valorisation du patrimoine.

Rapport d’orientations budgétaires

Partager cette page sur :