Culture et Loisirs

Publié le vendredi 16 avril 2021

(c) Morgan Taltavull

Reflexion, c’est le nom de l’album entièrement composé et joué par Camille Duboisset. Des morceaux aux tonalités jazz, résolument modernes et urbaines. L’album est mis en ligne à la sortie du second confinement, sur plusieurs plateformes de streaming : Youtube, Spotify, Deezer… Carton plein, le succès est immédiat, les huit titres qui composent l’album cumulent 15 000 écoutes. « Je n’avais jamais rien sorti et j’ai été très surpris de l’engouement pour l’album ! ». Dans la foulée, le jeune musicien sort 100 CD, qu’il écoule aussitôt dans les festivals.

La trompette au goût du jour

Sur les réseaux sociaux, il découvre Adavity, un saxophoniste limougeaud. Les deux musiciens font connaissance, deviennent amis, font un duo et composent. Le résultat : Nevez, un titre aux sonorités électro, qui sera l’objet de son premier clip. Camille bénéficie d’une subvention de la Ville de Vannes pour le tournage, s’accompagne de Morgan Taltavull, réalisateur, producteur, photographe et… musicien ! Le clip, tourné dans plusieurs endroits vannetais et sur les terrains de tennis de Saint-Avé, donne un coup de jeune aux instruments dits « classiques ». La formule fonctionne. « Une très belle expérience, d’autant plus quand elle est partagée avec des amis » précise-t-il. Camille est repéré par des médias locaux, passe à la télé, dans les journaux. Une avancée médiatique qui l’incite à lancer un projet 1 NUIT / 1 SON, sur sa chaîne YouTube. De petits épisodes, sur lesquels il invite des amis musiciens à écrire, composer et jouer un morceau en une nuit, tout en se filmant. « Nous souhaitions faire connaitre l’art, le travail, la difficulté parfois, le tout avec beaucoup d’humour ! » poursuit-il. Le succès est encore au rendez-vous. Camille fait également partie de deux groupes de musique, le Café crème Band, et le Burger Band.

 

Retour sur un parcours musical

« J’ai commencé la trompette à six ans, en région parisienne » commence Camille Duboisset. « Après une année de découverte instrumentale, j’ai choisi la trompette car un professeur m’en a donné envie. Un bon professeur, ça joue sur le désir, et j’ai eu envie d’approcher l’instrument », confie-t-il. Le trompettiste vit depuis huit ans à Saint-Avé. à son arrivée, il entre en Classe à horaires aménagés en musique (Cham), au collège Saint-Exupéry. Actuellement au lycée Charles de Gaulle à Vannes, il prépare son bac, option musique. Depuis toutes ces années, il est également étudiant au Conservatoire de Vannes, en cursus classique. Quand nous l’interrogeons sur son niveau, Camille répond « tout vient de la technique, de toutes ces heures passées à apprendre ». Il y consacre pas moins de six heures au conservatoire et cinq au lycée par semaine, et près de deux heures par jour chez lui. Ses inspirations ? Des figures du jazz : Ibrahim Maalouf, Miles Davis, pour ne citer qu’eux.

(c) Morgan Taltavull

Projets et opportunités

« Je me professionnalise pour en faire mon métier ». D’abord le conservatoire de Bretagne, puis tenter les concours du prestigieux conservatoire de Paris, pour se préparer à la vie artistique. Professeur, compositeur pour des musiques de film ou des orchestres, les possibilités sont nombreuses. « Mon graal, c’est faire de la scène ! Je me suis toujours imaginé sur scène, avec plein de musiciens ». C’est tout ce qu’on lui souhaite.

 

Contact : duboissetcamille@gmail.com – 07 68 92 16 03
Pour écouter : https://fanlink.to/CamilleDuboisset

Partager cette page sur :